Un médecin dénonce à Montpellier les 11000 cas graves dus au v4cc - Gilet au poing