Les banques sont brûlées au Liban le peuple est rage

LE BANK RUN MONDIAL À VENIR SERA PIRE QUE LE CORONAVIRUS !!!!

Après une nuit de chaos incontrôlable où de rage et de colère des banques ont été brûlées dans plusieurs villes du Liban et un manifestant tué par balle réelle, bis répétita aujourd’hui.
D’autres banques ont été incendiées. À Tripoli une grosse manifestation a débuté cette laprès-midi.
Les gens sont en colère contre les politiciens corrompus, contre l’armée et surtout sont en rage contre les banques.

Ce bankrun c’est à dire ce qui se trame dans le plus grand silence médiatique au Liban depuis des mois au niveau des banques vampires mourantes qui prennent en otage l’argent de leurs clients va se répliquer dans d’autres pays c’est une certitude. Les médias sur ordres seront chargés de mentir pour dire que c’est à cause de la pandémie et du coronavirus. Ce qui n’est pas et ne sera pas l’exacte réalité. La pandémie est juste un facteur aggravant de ce que les banques et la Finance ont elles même créer de A à Z.

Pour résumer le Liban d’ordinaire sur le plan de la finance c’est une Suisse, un havre de stabilité. Quand ça va nickel au Liban tout va bien bien pour les marchés mondiaux.
Ce n’est plus le cas. En raison des spéculations des banques, de leurs taux négatifs faramineux constants. Des dérivés couvertes par des politiciens et des dirigeants corrompus.
L’Etat libanais qui est rongé par la corruption est aujourd’hui en faillite.

La finance se casse la gueule monstrueusement depuis des mois. Plusieurs banques sont moribondes et ne tiennent que par les hélicoptères monnaies.
Actuellement tout est fait comme en 2008-2009 pour sauver des banques mourantes et non de sauver les humains face au virus. Les injections massives de false cash tous les jours par la FED, et ceux un peu moindre de la BCE sont des fuites en avant sans fin.
Le scénario est ensuite de faire payer aux citoyens les conneries des banques par exemple à l’aide de tout un arsenal d’austérité.

Pour appeler un chat un chat les hélicoptères monnaie et autres annulations de dettes ne profitent qu’aux plus riches et non au petit peuple. Cela détruit les classes moyennes.
C’est déjà en axe en France où le Medef et le ministre Le Maire joue la carte de la culpabilité chez les français en leur disant que c’est eux qui vont devoir payer en imputant le fiasco économique à la crise sanitaire comme seule et unique fautive.
Le bankrun à venir à l’échelle mondiale ne trouve pas sa source et son origine dans le coronavirus, il ne vient pas de Chine ni d’un labo mais des banques et de la Finance.
Il ne faudra pas se faire avoir par les manipulations des discours officiels et des litanies Bfmesques.

C’est le moment d’être très vigilant .

 

source : Emmanuelle Bramban